Texte à méditer :  Boucler son ceinturon c'est accepter librement une discipline. C'est être prêt à partir.   Pierre Geraod-Keraod

Troupes SUF 1ère Vercors - Grenoble  
Documentation
+ 1. SUF
+ 2. Scoutisme
 -  3. Techniques
+ 4. Spirituel
+ 5. Humour
+ 6. Le Dauphine
La Troupe
+ 1. Le Lion
+ 2. Le Léopard
+ 3. Le Puma
+ 4. Le Renard
+ 5. La Maîtrise
+ 7. Archives
+ 8. L'année 2009-2010
A decouvrir !

http://www.scoutissime.fr

Agenda

Participez !

Désolé, mais seul les membres de ce site peuvent proposer :


Un article
Une nouvelle
Un téléchargement
Un lien
Une citation
Un message dans l'agenda

ico_castor_redac.jpg3. Techniques - Le sémaphore


Le sémaphore

Une Histoire :

Le sémaphore fut inventé par les frères Chappe pendant la révolution française.

À l’origine, le sémaphore utilisait plusieurs tours avec au dessus des bras mécaniques. Cette tour porte le nom de tour de Chappe (voir photo ci-dessous). Au début le sémaphore ne s’utilisait pas avec des drapeaux mais juste des barres de bois. Deux barres montrent sept positions chacune, les deux bras o­nt quatre angles différents cela porte le nombre de symboles possible à 196 !!!!! La première ligne fut installée sous les ordres d’un certain général Bonaparte entre Paris et Lille en 1792. Le premier symbole de cette grande première de 192km fut passé en 9 min à travers 15 stations. Le message lui a été transmis en 32 min (énorme pour l’époque).

 

Napoléon premier a rapidement vu l’intérêt du sémaphore, il l’utilisa pour coordonner son empire et sa Grande Armée. Le sémaphore fut copié par de nombreux états dont les britanniques qui installèrent de nombreuses tours sur leur littoral de la Manche.

C’est à ce moment précis que le sémaphore naval fut inventé, celui que nous connaissons de vu ou d’oreille ( : D), celui avec les drapeaux. Il fut utilisé pendant la bataille de Trafalgar par Napoléon et grâce à la facilité du transport (on construisit des tour en bois et une personne se perché dessus avec ses drapeaux) pendant les campagnes il apportait bon nombre d’avantage. À tel point que Morse n’arrivait pas à vendre son télégraphe au gouvernement français qui tenait à son sémaphore.

Mais la France finit par le remplacer en 1846 par des télégraphes. Le dernier relais sémaphore était en Suède il fut arrêter en 1880.

Le principal défaut du sémaphore est qu'il n’est pas utilisable par mauvais temps. Est et moins confidentiel que d’autres système de communication (le télégraphe par exemple).

Le sémaphore est encore accepté en cas d’urgence pour les bateaux en détresse.

Petite blague de la source :

« De nombreux contemporains avaient alors prédit l'échec des télégraphes électriques car « ils sont si faciles à couper ». »

 

L’utilisation :

Les drapeaux sont habituellement des carrés Rouge et Jaune/Blanc divisé diagonalement avec la partie rouge en haut. Les drapeaux sont tenus bras tendus dans différentes positions représentant chacune des lettres de l'alphabet. Le canevas de ces positions est comparable à une face d'horloge divisée en 8 positions. Ces positions sont : Haut, Bas, Milieu, Milieu-Haut et Milieu-Bas, et ce, pour chacun des bras (Gauche et Droit). Pour six lettres, il est nécessaire que les deux drapeaux se retrouvent du même côté du corps.

Le sémaphore est très logique donc facile à apprendre à part quelques exceptions près comme le J.

L’utilisation du sémaphore est à privilégié par beau temps. Il est facile d’utilisation, et le matériel est facilement transportable. Communiquer avec une autre personne est plus facile si l’on est positionné sur une colline (la hauteur varie en fonction de la distance qui sépare le transmetteur et le réceptionneur) sur terrain dégagé.

A l’œil nu, il ne faut pas dépasser les 150m sinon il est difficile de voir les drapeaux. Après avec des télescopes ou des jumelles super puissantes et sur deux collines en conditions parfaites (temps dégagé, terrain dégagé) o­n peut voir sur 20 Km mais ce n’est pas facile et les confusions peuvent être nombreuses !!!!! Après il est difficile voire impossible d’apercevoir le transmetteur.

 

Voici l’alphabet en sémaphore en fonction des cercles :

 

Premier cercle :

    

 

Deuxième cercle :

 

     

 

Troisième cercle :

 

    

 

Quatrième cercle :

 

  

 

Cinquième cercle :

 

 

 

Sixième cercle :

 

 

 

Septième cercle :

 

Voici les chiffres du sémaphore :

 

 = 1   = 2 =3

 

 = 4= 5  = 6

 = 7   = 8 =9

 = 0

 

Signes importants :

 

 Signe Alphabétique (quand o­n passe de chiffre à lettre)

 

 

Signe numérique (quand o­n passe de lettre à chiffre)

 

Prêt à transmettre

 

Erreur

 

Annulation

 

 

 

Gaëtan

 


Date de création : 27/12/2006 @ 02:26
Dernière modification : 27/12/2006 @ 02:29
Catégorie : 3. Techniques
Page lue 5602 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

react.gifRéactions à cet article


Réaction n°3 

par TexMurphy le 09/09/2009 @ 12:20

Bonjour, très utile pour moi, merci.

Mais je tiens à signaler une petite erreur; I et K sont identiques ici. Or I c'est BG et HG.

Ah, et les lettres placées entre 2 dessins c'est parfois un peu ambigu à lire.

Sinon, c'est parfait d'avoir présenté les lettres par groupes.


Réaction n°2 

par papabarna le 25/02/2007 @ 11:53

Bonjour,
POuvez-vous me dire si, avec le sémaphore en bois, dans les 196 signes, il y en avait pour lesquels les bras se superposaient? Si oui, commaissez vous la signification des deux bras en SO
Merciconfused


Réaction n°1 

par Chris le 24/02/2007 @ 16:37

ça me sera surement utile smile!!! merci encore cher transmetteur gaetan!


Spécial !



En exclusivité mondiale : le couteau suisse du décodage !
Le Petit décodeur de poche 

A telecharger ici

Recherche




Connexion...
  Membres: 96

Pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonyme en ligne: 1

Total visites Total visites: 521087  
Record Record 10

Le 29/07/2006 @ 22:44


Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Recopier le code :
60 Abonnés
^ Haut ^

Ce site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le N°1100741.
Conformément à l'article 27 de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent via votre profil.


  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL